Fausses informations sur la réouverture de l’école en Côte d’Ivoire

CoronaVirusFakeNewsTracking

CICG – Abidjan, le 26 avril 2020 – De fausses informations circulant sur les réseaux sociaux font état de la réouverture des écoles ivoiriennes le 18 mai 2020.

Selon le ministère de l’Education Nationale, de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle, que le Centre d’Information et de Communication Gouvernementale (CICG) a contacté, il n’en est absolument rien.

« C’est une fausse information, sortie de l’imagination de leurs auteurs. L’éducation des enfants ivoiriens est une chose trop sérieuse. Et, ce n’est pas par ce genre de procédé que le gouvernement aborderait une telle question. En outre, il a à sa disposition des moyens plus appropriés pour communiquer sur une question si capitale », a indiqué au CICG, Assoumou Kabran, Directeur de Cabinet dudit ministère.

Du fait de la maladie à Coronavirus, tous les établissements préscolaires, primaires, secondaires et supérieurs ivoiriens sont fermés depuis le 16 mars 2020.

Source : Centre d’Information et de Communication Gouvernementale (CICG)

CoronaVirusFacts

Covid19 #Covid19CI #CoronavirusCI #StopCovid19 #adicom4good #africafightscorona

Non l’Université Johns-Hopkins n’a pas fait ces recommandations concernant la lutte contre le coronavirus

Une rumeur circule sur les réseaux sociaux concernant un avis qui aurait été émis par l’université Johns-Hopkins pour éviter la propagation du Covid-19. Nous pouvons notamment la trouver en français sur ce site : https://www.tribunejuive.info/2020/04/02/universite-johns-hopkins-pour-eviter-la-contagion/

Après vérification, la Cellule Anti Fake News a pu voir que ces recommandations ne viennent pas de cette université américaine célèbre pour héberger sur son site une carte mondiale de la propagation du virus. Les informations de cette publication sont donc à prendre avec des précautions.

La Cellule Anti Fake News vous propose plutôt de vous référer à la Foire aux questions de l’université américaine en anglais ou aux mesures barrières préconisées par le gouvernement ivoirien : https://coronavirus.jhu.edu/covid-19-basics/faq .

Ni Vladimir Poutine, ni Barack Obama, ni le pape François ne mettent en garde contre un vaccin envoyé en Afrique.

Plusieurs fake news circulent sur les réseaux sociaux. Ces informations mettant en garde les Africains contre des vaccins qui seraient envoyés en Afrique pour les tuer, proviendraient des
personnalités connues mondialement.

La Cellule Anti Fake News a eu la confirmation que le pape François n’a jamais alerté les catholiques africains pour qu’ils ne prennent pas un vaccin envoyé sur le continent. Aucune trace sur son compte twitter et pas de source à cette prétendue déclaration.

S’agissant de Vladimir Poutine, le président Russe n’a jamais exprimé la même idée d’un vaccin destructeur pour l’Afrique. La source de cette information serait Russie 24, selon le bruit sur les réseaux sociaux. Après vérification, la chaîne de télévision existe bel et bien mais est entièrement en russe. Google traduction à l’appui, la cellule n’a trouvé aucune trace d’une telle prise de parole sur le site.

Enfin Barack Obama n’a pas pris de position sur ce vaccin. Il n’y a aucune déclaration à ce sujet sur ses comptes Twitter et instagram officiels comme l’évoquent certaines publications.

Non le professeur Serge Eholié n’a pas dit que le vaccin BCG serait testé sur les soignants en Côte d’Ivoire

CoronaVirusFakeNewsTracking

Des rumeurs circulent autour de l’interview du Professeur Serge Eholié, chef de service des maladies infectieuses au CHU de Treichville, invité au JT de 13 h de la RTI du 5 avril dernier. L’infectiologue aurait affirmé que le vaccin BCG serait testé en Côte d’Ivoire sur les soignants.

Après visionnage de la vidéo, la Cellule Anti Fake News a remarqué que l’information était fausse. Le professeur a évoqué le cas du test du vaccin anti tuberculose dit BCG sur des soignants MAIS sur des soignants français ( à partir de la minute 48) et en aucun cas ivoiriens. Il précise notamment « Ici en Côte d’Ivoire, avec le comité d’éthique, avec le ministère de la santé, on ne permettra jamais qu’un test comme on l’a dit se fasse sur les patients ».

Covid19 #Covid19CI #CoronavirusCI #StopCovid19 #adicom4good #africafightscorona

NON, DES MALADES FRANÇAIS DU CORONAVIRUS NE SONT PAS HÉBERGÉS DANS DES HÔTELS DU GROUPE ACCOR À ABIDJAN.

La rumeur prend de l’ampleur sur les réseaux sociaux depuis quelque temps sous le titre « La France veut-elle en finir définitivement avec les Ivoiriens ?  » .

Il est possible d’y lire:
« Actuellement comme vous le savez chers Ivoiriens, les hôpitaux en France sont saturés à cause du grand nombre de malades dû au #Covid-19.

Comme solution pour trouver de la place pour ces malades vivant en France, les grands hôtels de la Côte d’Ivoire appartenant à la France ont été choisis. Ces hôtels sont: Hôtel Ivoire, Hôtel Pullman, Ibis Plateau, Ibis Marcory, Sofitel et le Novotel. En bref, les personnes atteintes du Covid-19 qui sont en France vont être transférées dans les hôtels cités plus haut par les autorités françaises. »

Cette affirmation a toutes les chances d’être fausse puisque les frontières aériennes sont fermées depuis le 22 mars dernier à minuit. On voit mal comment des malades français pourraient venir s’il n’y a aucun vol autorisé à atterrir à l’aéroport Félix Houphouët Boigny. Si les hôtels cités font bien partie du groupe français Accor, cela ne prouve pas les faits allégués qui ne se fondent d’ailleurs sur aucune source.

http://www.gouv.ci/_actualite-article.php?recordID=10974

En revanche, des vols retours sont organisés par l’ambassade de France à partir du 9 avril pour les ressortissants français au départ d’Abidjan. Ces vols de la compagnie Air France sont des vols simples vers la France. Ils ne déposent aucun passager à Abidjan.

Poursuivons la lecture : « Les propos d’Antonio Guterres , le secrétaire général de l’ONU selon lesquels l’Afrique devait s’attendre à des millions et millions de morts est justifié avec ce transfert de malades français en cours vers la Côte d’Ivoire »

Enfin, concernant cette mention d’António Gutterez, secrétaire général de l’ONU, il a bien dit craindre « des millions et des millions de personnes infectées » et « des millions de morts » en Afrique mais non du fait d’un prétendu transfert de malades MAIS du fait du manque d’équipements comme l’avait déjà souligné l’OMS.

https://www.france24.com/…/20200327-coronavirus-en-direct-e…

Il n’y a donc pas de transfert de malades français de la France vers la Côte d’Ivoire. Méfiez-vous des informations dont l’origine n’est pas précisée.

#CoronaVirusFakeNewsTracking #Covid19 #Covid19CI #CoronavirusCI #StopCovid19 #adicom4good #africafightscorona

NON, LES MASQUES NE SONT PAS INFECTÉES

La Cellule Anti #FakeNews (CAFN) a repéré un message suspect partagé sur les réseaux sociaux :

« La Chine fournit 2 millions de masques pour l’Afrique.

Le plus suspect est que l’OMS dit que l’Afrique doit se préparer pour le pire.

Mon conseil est le suivant: Partout où tu es,(marchés, hôpitaux, etc…) si on distribue les masques, stp ne prends pas.
Ce sont des marques infectées.

Sauves des vies.

Partages à tout le monde. »

Les analystes de la CAFN ont d’abord noté que le message ne cite aucune source de son information et se fonde sur de simples suspicions.

Cette rumeur fait état de la fourniture de la part de la Chine de 2 millions de masques pour l’Afrique. La Chine a bien fait un tel don MAIS à l’Union européenne comme l’atteste un article de la RTBF (Radio-Télévision Belge Francophone).

En ce qui concerne l’Afrique, un milliardaire Chinois, fondateur du site de vente en ligne Alibaba, Jack Ma, fait bel et bien des dons de matériel médical.

Des fournitures à travers sa Fondation Jack Ma et la Fondation Ali Baba qui dépassent largement les deux millions de masques. Selon la BBC, rien qu’en Éthiopie le milliardaire a offert : « 1,1 million de kits de dépistage, 6 millions de masques faciaux et 60 000 combinaisons de protection ». . La plupart des masques viennent d’ailleurs de Chine qui en est le premier producteur mondial.

Enfin concernant la mise en garde l’OMS: « l’Afrique doit se préparer au pire », la citation est bien tirée d’un discours de Tedros Adhanom Ghebreyesus, directeur général de l’agence de l’ Onu mais n’est pas remise dans son contexte : celui d’une mise en garde aux pays africains, dont les moyens manquent pour faire face à l’épidémie de Covid-19.

Il n’y a donc pas de raisons de douter des masques distribués sur le territoire ivoirien.

#CoronaVirusFakeNewsTracking #Covid19 #Covid19CI #CoronavirusCI #StopCovid19 #adicom4good #africafightscorona

NON, LES FEUILLES DE NEEN NE CONTIENNENT PAS DE CHLOROQUINE

Alors que l’épidémie de coronavirus progresse en Côte d’Ivoire, de nombreux bruits circulent autour des feuilles de neem ou en français de margousier. Les feuilles de cet arbre dont le nom scientifique est « Azadirachta indica » contiendrait de la chloroquine dont le traitement est préconisé par le Professeur Didier Raoult un infectiologue français.

Après quelques recherches, la cellule Anti-Fake News est en mesure de dire que les feuilles de margousiers ne sont pas à l’origine de la chloroquine, elle-même dérivée de quinine, comme le note notamment le site du journal gouvernemental Fraternité Matin. Elle provient en revanche de diverses variétés de petits arbustes originaires d’Amérique du sud de la famille des quinquina.

https://www.fratmat.info/…/coronavirus–voici-larbre-qui-pr…

Une infox qu’a également pointé le journal de 20 h de la RTI du 31 mars 2020 ( à parti de la 36 ème minute) avec l’appui du professeur Armand Koffi, chef du département pharmacie galénique- UFR SPB.

https://www.rti.ci/…/…/le-20-heures-de-rti-1-du-31-mars-2020

N’utilisez donc pas les feuilles de neem pour vous soigner et ne faites pas d’automédication. En cas de symptômes du coronavirus, consultez un médecin qui pourra vous orienter.

#CoronaVirusFakeNewsTracking #Covid19 #Covid19CI #CoronavirusCI #StopCovid19 #adicom4good #africafightscorona